Covid19 : la phonétique du postillon

mise à jour : 17/05/2021
dernière publication

information CORONAVIRUS 2019 n-Cov : CONFINEMENT : FIN DU TUNNEL EN VUE ?

C'est de l'Académie Française que nous viennent ces dernières avancées. Étonnant ? Pas tant que ça.

Comme l'ont souligné les études scientifiques, la propagation du coronavirus se fait principalement par l'intermédiaire des "postillons", ces micro-gouttelettes projetées par un éternuement, une toux, ou tout simplement lors d'une conversation. C'est là qu'interviennent les spécialistes du langage, qui ont constaté que dans cette contamination, les voyelles étaient innocentes, alors que plus de la moitié des consonnes étaient engagées dans le processus.

Les conclusions de cette étude sont claires et résident dans l'application d'un plan de révision phonétique étalé sur quatre semaines, remettant en cause l'usage des sonorités occlusives – également appelées à juste titre explosives, ainsi que de certaines fricatives.

Semaine 1
Suppression des occlusives labiales : P et B, au mrofit de la nasale M. Conséquence : mrès de soixante-dix mourcents des mostillons sont éliminés, et de mlus, on meut constater qu'ainsi la diction gagne meaucoup en soumlesse.

Semaine 2
C'est au tour des occlusives dentales : D et T, remmlacées mar la nasale N. C'est un meu mlus nifficile, il faunra un cernain nemps mour s'y haminuer, mais une semaine nevrait suffire.

Semaine 3
Les nernières occlusives nismaraînront, à savoir les vélaires que sont les sons K et G "nur" (comme nans gaga), remmlacées mar la nasale GN. Nous omniennrons alors un langnage meaugnoup mlus ségnurisé, gni nevrait mermennre ne rénuire la "nisnance marrière" à gnanre-vingt-nouze cennimènre.

Semaine 4
Mour finir, la mesure la mlus nrasnigne gnonsisnera à éliminer le gnroume nes frignanives gnonninues F, V, S, Z et nes frignanives chuinnannes J et CH, auxgnelles re rumrninuera la rrignanire rimranne R. C'est cernes un meu nernigne, mais nous omniennrons alors une nignnion n'une rluininé ramais égnalée, gni rera la rierné nes mays rrangnorones.

Rire la Rémumligne !
Rire la Rranre !

plaƒ!
La phonétique du postillon (le texte source…) : information coronavirus, confinement la fin du tunnel en vue ? exclusion des occlusives

version PDF

Et pour la p'tite histoire…

Voilà qu'un mois après sa publication sur mon compte facebook, je découvre que mon texte a fait des "petits" sur différents sites. Même si je suis très flatté de ces emprunts, je me dois de revendiquer la paternité de la blagounette, car cette circulation a été parfaitement anonyme.

Tout a donc commencé un dimanche, le 5 avril 2020, en plein confinement…
Après avoir déliré en famille sur ces histoires de postillons, avoir entendu ma compagne évoquer les fricatives, les alvéolaires, les bilabiales et d'autres termes exotiques, je me suis dit que ça méritait peut-être une petite publication sur facebook, histoire de faire marrer les copains.
Je voyais bien une structure inspirée du texte sur l'Eurofrançais, texte désopilant que j'avais reçu il y a bien longtemps, fin 2001, à l'époque du passage à l'€uro. J'ai récemment appris que son auteur se nomme Serge Paccalin.
Alors, un peu de documentation sur des sites de linguistique, et hop, c'est parti !

Voici une capture d'écran, à titre d'illustration (cliquez dessus pour voir la publication en direct) :

post facebook

Donc voilà, 24 partages, chouette !
Je regrette au passage qu'à la fin "Rrance" aurait dû s'écrire "Rranre", pour être cohérent, mais peu importe, trop tard pour modifier (je l'ai corrigé depuis). Du reste, le "R" de substitution n'était pas si bon… Je l'avais introduit car nous étions en gueRRRe, et que ça me permettait de remplacer le "Vive" de "Vive la France" par "Rire". Bref.
Je complète la diffusion par quelques courriels, et ce petit texte va vivre sa vie.

C'est alors que le 4 mai au soir, un ami me dit avoir reçu une version vidéo de mon texte !
Tiens, c'est rigolo, ça…
Le lendemain, donc un mois tout juste après ma première publication, je tape "phonétique postillon" dans google, et je retrouve mon texte sur 4 sites, soit sous sa forme originale, soit légèrement modifié, soit adapté en vidéo.
C'est ce qui me décide à publier la page que vous êtes en train de lire.

C'est môa qui l'ai fait, non mais !

Voici les sites ayant diffusé ou cité la forme écrite de la phonétique du postillon :
(la mention indique une prise de contact suivie d'un échange)


Produits dérivés : la chronologie

La phonétique du postillon vit sa vie, renforcée par les mutations, elle se répand au gré des confinements.


avril
2020

Suite à d'inévitables mutations, ce plan de révision phonétique s'est également propagé sous deux variantes sonorisées, dont la seconde a été particulièrement contagieuse. ▼ ▼

Le 29, publication d'une version LfPC accessible aux personnes sourdes lisant sur les lèvres par le biais de la "Langue française Parlée Complétée".

mai
2020

L'OuLiPo s'est rapidement emparé du concept pour l'appliquer à un poème de Gérard de Nerval.

Une tentative de dépostillonneur automatique en langage Python a vu le jour le 15. Belle initiative !

Et puis, rien ne vaut une mise à l'épreuve expérimentale : après une pratique sérieuse et régulière, un comité d'experts composé de… deux membres, m'a suggéré le 16, avec des propositions à l'appui, d'apporter un amendement au texte initial. C'est ainsi qu'une version intégrale a vu le jour.

Le 17, une souche musicale est apparue, qui s'est révélée sous une forme "chanson" et une forme "karaoké".

juin
2020

Plus tard, reprise en musique par une chorale de Seine-Maritime.

Détour ensuite par la radio, avec une lecture sur France Culture (tant qu'à faire !).

La phonétique du postillon a également éveillé la curiosité d'un journal collaboratif, organisé autour d’un noyau de professionnels et d’étudiants, qui a vu le jour pendant la crise sanitaire du Covid-19 : "Journalistes solidaires".

juillet
2020

Ensuite, une adaptation germanique, proposée le 31 mai par une traductrice allemande, a vu le jour dans le courant de l'été.

octobre
2020

Puis début octobre, c'est pour la langue russe que l'on retrouve ces recommandations.

Le 14 sort un remake suisse des variantes sonorisées, de très bonne qualité.

Le 16, l'ébauche d'un traducteur Excel m'a été envoyée depuis la Belgique. Belle innovation d'utilité publique ! (en développement).

novembre
2020

Avec le deuxième confinement, les choses se bousculent à nouveau…

Le 9, une adaptation anglaise voit le jour.

Le 10, Jean Castex officialise le plan de révision phonétique.

Le 12, c'est une allocution présidentielle dansée qui est présentée.

Le 13, passage sur RTL, aux Grosses Têtes de Ruquier.

mai 2021 Lecture publique le 1er mai à St Céré dans le Lot, dans le cadre de l'occupation des théâtres.

Ces mots m'ont ainsi glissé des mains,  s'échappant d'une feuille volante…

Place au contenu, maintenant. La suite ! La suite !