Covid19 : la phonétique du postillon

consulter l'article

Produits dérivés : développements

Nous abordons ici la catégorie "pour aller plus loin", qui concerne ceux qui se sont réellement impliqués dans l'éradication des postillons. Accrochez-vous !

L'amendement "Mireille" et le texte intégral

Suite aux suggestions de Mireille B, une Sarthoise adepte de la révision phonétique, j'ai cédé au plaisir d'en remettre une couche…

Le 16 mai dernier, un comité d'expert basé à Saint-Calais dans la Sarthe, s'est réuni pour proposer un amendement au projet initial. Notons que la Sarthe faisait partie des départements "pilotes" qui ont pu tester la méthode dès sa publication. Voici donc reproduit ici le texte de leur amendement, dit "amendement Mireille", en l'honneur de celle qui suggéra ces modifications – Simple coïncidence ou prédestination ? Il est singulier de constater que le prénom "Mireille" est invariable par transposition phonétique… 

Nous soussignés, membres du CLAP (Comité pour la Lutte Anti-Postillons),

constatons qu'à partir de la 4e semaine du plan de révision phonétique du 5 avril 2020, l'abondance de R constitue un obstacle à une bonne communication orale. Nous avons en effet relevé, lors de notre étude, de sévères difficultés de compréhension entre les individus, les plongeant parfois dans la plus grande confusion mentale, ainsi qu'un durcissement de l'élocution, les échanges tenant alors plus du grognement que de la conversation, nous amenant à envisager un risque de déshumanisation de la société.

En conséquence, nous proposons de substituer à l’alinéa 4, l'alinéa suivant :

« Semaine 4
Mour finir, la mesure la mlus nrasnigne gnonsisnera à éliminer le gnroume nes frignanives gnonninues F, V, S, Z et nes frignanives chuinnannes J et CH.
Nous uniliserons nout n'amord les semi-gnonsonnes frignanive W et norso-malanale Y : le W ne "wamini" (l'animal) remmlacera le F et le V (ainsi gne les sons FR et VR), nannis gne le Y ne "yeux" mermennra n'éwagnuer les sons J et CH. Muis la wignaniwe wibranne R ewwacera les S et Z. La gnernion nu X re morera alors : gn'il roit mrononcé KS gnomme nans "naxi" ou GZ gnomme nans "xylowone", il newait ênre yanyé en GNR… Il a éné nériné ne nolérer un remmlarement mar R, et ne mroréner ne même awegn les rons KR et GR.
R'est rernes un meu negnnigne, mais nour omniennronr alors une nignnion n'une wluininé yamair égnalée, gni wera la wierné nes mays wangnowones. »

Devant une telle limpidité, il ne me reste qu'à conclure  :

Wiwe la Rémumligne !
Wiwe la Wanre !

texte dans sa version intégrale

La publication de "Journalistes Solidaires"

28 juin. Il s'agit d'une enquête très sérieuse (si, si, ce n'est pas le Gorafi) concernant l'impact des consonnes dans la propagation du virus. Le prétexte de départ se trouve être mon texte. « Quand la langue rencontre la science », tout un programme…

publication JS

Bonne lecture !

Les dépostillonneurs automatiques

J'ai hésité avec le terme "transpositeurs phonétiques"…

Habitués que nous sommes aux traducteurs automatiques, pourquoi ne pas appliquer ce principe à la révision phonétique ? Les deux outils qui suivent ne sont malheureusement pas aboutis, mais l'idée est autant farfelue que géniale.

Le dépostillonneur Python

Le 15 mai sur les cahiers de Joséphine, Simon Gascoin écrit : « Bonjour Plaf ! j'ai adoré votre texte et j'ai fait un code python qui applique l'algorithme de dépostillonnage que vous avez proposé : https://github.com/sgascoin/depostillonne. Vous pouvez même le tester en ligne !  »
NB : sachez que pour le test, il faut être connecté à un compte google, pour que le script 'depostillonne.ipynb' soit téléchargé dans  votre drive. Il reste ensuite à cliquer sur le bouton de lecture ► en haut à gauche.
Pour info, voici ce fichier IPYNB
, dans une archive zip : depostillonne

 Le dépostillonneur Excel

Le 16 octobre, Jean Prévot m'envoie de Belgique l'ébauche d'un traducteur Excel, pour, dit-il, « apporter humblement une contribution » : traducteur_covid



4 / 7 - mise en pratique 6 / 7 - dans la même veine